Relaxe d’un militant LGBT poursuivi pour diffamation par un twittos homophobe

Ce 21 janvier 2019, le Tribunal correctionnel de Versailles a relaxé Mehdi Aïfa et a condamné son adversaire à lui verser 6000 € d’indemnité pour procédure abusive. Mehdi Aïfa, président de l’Amicale des Jeunes du Refuge, était poursuivi pour diffamation pour avoir qualifié d’ « homophobe » un twittos très suivi connu sous le nom de Chasseur de Raies. 

Yanis Debit, alors suivi par plus de 100.000 personnes sur Twitter, avait publié 1er août 2015 un tweet clairement homophobe :

« Donnez moi 1 Ak47 avec 2 chargeur

les Chefs de Daesh et les One Direction dans la même sale

Jvide les 2 chargeurs sur les 5 gays menfou »

 

Mehdi Aïfa, Président de l’Amicale du Refuge, ayant signalé ce tweet à Twitter, le compte de Yanis Debit a été suspendu le 20 novembre 2017. Mehdi Aïfa se félicitait alors de cette suspension dans ces termes :

« Twitter, suite à nos signalements, vient de suspendre

un compte antisémite et homophobe d’importance.

116K d’abonnés @ChasseurDeRaies Alias @YanisDebit

On va surement recevoir encore des menaces de son fan club.

Nous y sommes préparés. »

 

Le 14 septembre 2018, considérant que ce tweet était diffamatoire, Yanis Debit, a engagé un procès contre Mehdi Aïfa pour diffamation publique envers un particulier à raison de son orientation sexuelle (sic).

Ce 21 janvier 2019, Mehdi Aïfa, défendu par Me Etienne Deshoulières, a été relaxé par le Tribunal correctionnel de Versailles. Yanis Debit a été condamné à lui verser 6000 euros d’indemnité pour procédure abusive. Une belle victoire judiciaire, qui pourra servir à toutes les personnes engagées dans la lutte contre les LGBTphobies.

 

Contact presse :
Etienne Deshoulières - Avocat au barreau de Paris
cabinet@deshoulieres-avocats.com
www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news