Non-binarité : la RATP rend ses formulaires inclusifs

Communiqué de presse – Paris, le 20/09/2022

Suite à une demande de Stop Homophobie, la RATP a rendu ses formulaires inclusifs pour les personnes non binaires. Les utilisateurs des applis « Bonjour RATP » et « Mappy » pourront désormais s’inscrire en cochant la case « Non spécifié » en plus des traditionnelles cases « Mme. » et « M. ».

22% des 18-30 ans se considèrent comme non binaires

La non-binarité concerne une part de plus en plus importante de la société française. Selon un sondage mené par YouGov pour 20 Minutes en janvier 2018 , 6 % des Français ne se définissaient pas de façon binaire.

Ce chiffre semble toutefois être amené à augmenter de manière importante dans les prochaines années. Un sondage Ifop pour Marianne paru en novembre 2020 indique en effet que 22% des 18-30 ans se considèrent comme non binaires.

La RATP inclusive pour les personnes non binaires

La RATP a franchi une nouvelle étape dans la reconnaissance de la diversité des genres. Sur les applications « Bonjour RATP » et « Mappy », éditées par la RATP, les personnes remplissant un formulaire en ligne peuvent désormais cocher une case « Non spécifié ».

Auparavant, chaque utilisateur était contraint d’indiquer une identité de genre, limitée à un choix binaire entre « Monsieur » ou « Madame ». Les personnes trans, non binaires et intersexes pourront donc désormais s’inscrire, sans avoir à cocher une case qui ne leur correspond pas.

La RATP rejoint plusieurs autres structures autorisant des approches similaires. A Berlin, le BVG, service de transports local, ne demande aucune civilité lors de l’enregistrement d’un compte ni pour bénéficier de leurs services sur leur site internet.

La SNCF persiste dans son refus de changer ses formulaires

Rappelons qu’en 2020, les associations Mousse et Stop Homophobie, ainsi que 64 personnes physiques, ont porté plainte contre la SNCF, qui refuse encore aujourd’hui de proposer une option non binaire sur ses formulaires.

Changer les formulaires, c’est se montrer inclusif à peu de frais pour une catégorie grandissante de la population française. La position de SNCF est intenable et illégale. L’exemple de la RATP montre que le genre n’est pas une donnée pertinente pour fournir des services de transport.

Contact presse :

Etienne Deshoulières – Avocat au barreau de Paris

Tél. : 0177628203 – www.deshoulieres-avocats.com