LES JUSTICIERS LGBTQI+

Nous agissons en justice contre les propos, les violences et les discriminations LGBTphobes

Communiqués de presse

Campion
Communiqué de presse – Paris, 16/06/2020 Marcel Campion, célèbre forain et candidat à la mairie de Paris, comparaîtra ce jeudi
Bassem_Braïki
ommuniqué de presse - Paris, 15/06/2020 Bassem Braïki, blogueur et animateur d’une émission radio en ligne, sera jugé le mardi
Police
Communiqué de presse - Paris, 05/06/2020 Dans un groupe Facebook privé, réservé aux forces de l’ordre et qui compte plus
Après son snap qualifié d’homophobe en février 2020, Koba LaD retourne sa veste et publie aujourd’hui une vidéo contre l’homophobie. La plainte de Mousse contre Koba LaD lui a permis de réfléchir un peu ! En février dernier, Koba LaD avait fait parler de lui après avoir tenu des propos interprétés comme homophobes. Il avait en effet partagé sur Snapchat un article d’un père ayant tué son fils parce qu’il était gay. Koba LaD avait alors été déprogrammé de nombreux festivals comme Garorock, Dour, We Love Green, le Main Square Festival. Mousse et Stop Homophobie avaient également porté plainte pour incitation à la haine homophobe. Aujourd'hui, le rappeur s'explique sur ses propos maladroits : « C’est comme la capture, je voulais la partager pour montrer que c’est une dinguerie de tuer son fils parce qu’il était gay. Mais en vrai, j’ai rien à voir avec l’homophobie, je ne suis pas du tout homophobe. » A la question « Que dirais-tu à une personne qui vient d’insulter une autre parce qu’elle est homo ? », Koba LaD répond « Pas de place pour l’homophobie, ni dans mes fans, ni dans la musique, et partout dans le monde. » Mousse espère que le message de Koba LaD contre l'homophobie aura de répercutions positives sur ses fans, et plus largement dans le rap et la musique.
Après son snap qualifié d’homophobe en février 2020, Koba LaD retourne sa veste et publie aujourd’hui une vidéo contre l’homophobie.
Le_progrès_-_Article_homophobe_-_Diffamation
Mousse et Stop Homophobie portent plainte aujourd'hui contre le journal Le Progès pour son article du 18 avril 2020 « Les rencontres ne restent pas virtuelles
Kob_Lab_-_Propos_homophobes
Communiqué de presse. Paris, 20.02.2020 Suite à un post homophobes sur Snapchat, Mousse et Stop Homophobie portent plainte aujourd'hui contre

Qui sommes-nousse ?

Mais qui sont les justiciers LGBT+ ?

L’association Mousse a été créée en 2000 avec comme objectif la défense de toutes celles et tous ceux qui vivent librement leur sexualité, la reconnaissance du couple homosexuel et, plus largement, la lutte contre toutes les formes de discriminations sociales, politiques ou économiques à l’encontre des lesbiennes, gays, bi et trans.

L’association défend le droit à une sexualité libre et égale dans toutes les dimensions de la vie sociale et politique. Elle affirme la prééminence du choix individuel. Elle promet enfin un modèle d’organisation familiale ouvert et non patriarcal fondé sur l’émancipation de chacun.

Aujourd’hui, l’association souhaite s’impliquer plus avant dans la lutte contre toute forme de discrimination liée au sexe, au genre ou à l’orientation sexuelle, en agissant en justice contre les auteurs de propos, de violences ou de discriminations LGBTphobes.

Nos sites web LGBT+

Famille-LGBT.com

Mousse met à votre disposition sous licence libre de nombreuses informations pour créer une famille LGBT+ qui vous ressemble ! Nous vous expliquons différentes possibilités de parentalités LGBT+ (PMA, GPA, adoption, don de sperme, coparentalité, trouple…). Nous abordons également la question des unions entre personnes LGBT (pacs, mariage, troupe, union libre…).

Mousse met à votre disposition sous licence libre toute la documentation juridique pour agir en justice et créer une association d’intérêt général contre les discriminations LGBTphobes. Vous trouverez notamment sur notre site des modèles de plainte et des modèles de statuts d’association, que vous pouvez librement télécharger, modifier, réutiliser et republier.

Un-Monde-Sexiste.fr

Le site Un-Monde-Sexiste.fr permet d’afficher et de décompter en temps réel les insultes et jurons sexistes sur Twitter. « Pute », « salope », « mégère »… Un-Monde-Sexiste.fr met en évidence l’omniprésence du sexisme sur les réseaux sociaux. Ce flot d’insultes incessant constitue la partie visible d’un système idéologique hiérarchisant, qui va de l’insulte à l’agression physique en passant par la discrimination.

Conçu comme un miroir social, Nohomophobes.fr permet d’afficher et de compter en temps réel les insultes homophobes sur Twitter. Ce site permet de visualiser la fréquence de l’emploi de propos homophobes dans le langage courant. Des termes comme « pédé », « gouine », « tapette » ou « tarlouze » sont très souvent utilisés, notamment chez les adolescents, sans conscience de leurs effets néfastes sur les personnes LGBT+.

Contact

Mousse est une association de loi 1901 reconnue d’intérêt général. 

Par courrier

Association Mousse
54 avenue de Choisy
75013 Paris

Par e-mail

asso.mousse@gmail.com

Par Téléphone

+33.1.85.08.34.89