Discours religieux : Mousse se constitue partie civile contre Christine Boutin et un journal islamique

Communiqué de presse - Paris, 02.02.2015

Fondée en 2000, Mousse est la première association française LGBT dont le but est de poursuivre les auteurs de propos et discriminations homophobes.

Mousse se constitue aujourd’hui partie civile dans deux affaires de provocation à la haine et la violence à raison de l’homosexualité du fait de discours religieux.

Dans la première affaire, Ali Dani, rédacteur du Journal du Forkane, publication islamique radicale, avait déclaré : « L'homosexualité est un vice, le péché, le crime le plus dangereux pour la survie de toutes les nations », « Les homosexuels sont des pervers, des pédophiles et des bestiaux qui mettent en péril l'espèce humaine ». A l’appui de ces propos, Ali Dani citait plusieurs extraits de hadiths, paroles attribuées à Mahomet, mentionnant que : « Dieu ne regarde pas un homme qui a eu une relation sexuelle avec un homme » (Ibn Hibban, Tirmidi, Nissai) et appelant à « Tuer ceux qui s'adonnent à l'acte du peuple de Loth » (Abou Daoud, Tirmidhi et Ibn Maja).

Dans la seconde affaire, Christine Boutin avait déclaré : « L’homosexualité est une abomination ». Cette déclaration s’appuyait sur le passage du Lévitique dans lequel il est écrit : "Tu ne coucheras pas avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination" (Lévitique, 18:22) et "si un homme couche avec un homme comme on couche avec une femme, ils ont fait tous deux une chose abominable ; ils seront punis de mort : leur sang retombera sur eux" (Lévitique, 20:13).

En France, il n’est pas possible d’appeler à la haine et à la violence contre les homosexuels sous couvert de discours religieux. « Le fait de citer ou de faire référence à un texte religieux ne retire pas aux propos leur caractère délictueux », rappelle Me Etienne Deshoulières, avocat au barreau de Paris et conseil de l’association Mousse.

Mousse condamne fermement ces appels à la haine et la violence contre les homosexuels et rappelle que les pratiques religieuses sont comptables avec le respect, la tolérance et les principes républicains.

Contact presse : contact@assomousse.org 


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news