Agression homophobe en bande organisée près de Libourne

Communiqué de presse - Paris, 22 mars 2017

Julien Krawiec, ancien militaire français, est connu sur Périscope pour avoir fait son coming-out en ligne. Le 14 mars 2017, il a été victime d’une agression homophobe en bande organisée à son domicile près de Libourne (33). Avertie par Stop Homophobie, Mousse a vérifié les allégations et porte plainte aujourd’hui pour violences volontaires.  

Suite à de vifs échanges sur Périscope entre Julien et Keneff, connu sous le pseudo keneffheetchman75, ce dernier a appelé Julien en le menaçant de venir l’agresser en personne à Libourne. Cet appel a été enregistré et transmis à Mousse : 

« T’es un petit fils de pute de pédé […]. Petit pédé »

« Je vais faire 700 km et je vais venir chez toi […]. Je vais te mettre un pénalty dans ta tête. Je vais te shooter ta tête […]. Quand tu vas sortir de chez toi, je vais t’enculer ta race. Tant que je t’aurai pas explosé ta tête, tant que je t’aurai pas punché ta gueule, pour moi l’affaire ne sera pas réglée. »

« T’as beau porter plainte, t’inquiètes pas. J’ai déjà agressé des gens. J’ai déjà tapé plein de gens dans ma vie. J’ai jamais fait de prison. J’ai même pas fait une journée de garde à vue. Donc si je descends dans ta petite ville de merde, il m’arrivera rien du tout. »

Peu de temps après, Keneff et plusieurs complices ont fait le trajet en voiture de 700 km pour venir « soumettre » Julien. La préparation de l’expédition punitive a été filmée et a été retransmise en direct sur Périscope. A nouveau, sur cette vidéo, Keneff profère des insultes homophobes contre Julien, le traitant de « fiotte » et de « pédé ».

Keneff s’est alors rendu au domicile de Julien et l’a agressé physiquement. La scène a été filmée par l’un de ses complices et retransmise en direct sur Périscope. La vidéo n’est plus en ligne, mais Mousse a pu en sauvegarder un extrait. On voit Keneff faire un étranglement à Julien en répétant « C’est qui ton maître, c’est qui ton maître », suivi d’une intervention où Keneff se vante d’avoir agressé Julien. Lors de l’agression, Julien a subi une double fracture de la main, qui a dû faire l'objet d'une opération le jour même. Son état a entrainé une ITT estimée à 30 jours.

Mousse a porté aujourd’hui auprès du Procureur de la République de Pantin pour violences volontaires homophobes en bande organisée, afin que des poursuites soient engagées contre Keneff et ses complices. 

 

Contact presse :
Etienne Deshoulières - Avocat au barreau de Paris
www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news