Homophobie dans les stades : les matchs pourront de nouveau être arrêtés

Communiqué de presse - Paris, 28/10/2019

Le Président de la FFF, Noël Le Graët, a indiqué officiellement dans une lettre à Mousse qu’il retirait ses propos visant à ne pas arrêter les matchs en présence d’actes ou propos homophobes dans les stades. Les arbitres pourront donc à nouveau arrêter les matchs en présence de chants ou de banderoles homophobes dans les stades de football.

 

Le 10 septembre 2019, Noël Le Graët était l’invité de France Info dans l’émission « 8h30 Politique ». Il donnait alors des instructions aux arbitres, leur indiquant de ne pas arrêter les matchs en présence de propos homophobes.

Le 10 octobre 2019, Stop Homophobie, Mousse, Familles LGBT, Quazar, Adheos, Le Refuge et le collectif Rouge Direct ont demandé officiellement au président de la Fédération Française de Football (FFF), Noël Le Graët, de retirer ses instructions visant à ne pas arrêter les matchs en présence de propos homophobes.

Dans un courrier du 23 octobre 2019, reçu ce jour par Mousse, Noël le Graët retire ses propos suite à la demande des associations LGBT. Il indique notamment : "Cette décision a fait l'objet d'un retrait" et "Je tiens tout d'abord à réaffirmer que j'ai commis une erreur dans ma communication et qu'il n'y avait aucune intention de ma part de créer une hiérarchie dans les actes répréhensibles qui peuvent être commis dans les stades et de minimiser les actes homophobes en comparaison des actes racistes."

Mousse se réjouit de cette décision. Le football doit être le sport de tous les Français. Ses représentants doivent montrer l’exemple dans la lutte contre les discriminations.


Contact presse :
Etienne Deshoulières - Avocat au barreau de Paris
Tél. : 0177628203 - www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news