Mousse porte plainte contre MarocHebdo pour sa Une homophobe

Communiqué de presse - Paris, 24.08.2015

Fondée en 2000, Mousse se donne pour but d’agir en justice contre les auteurs de propos et discriminations homophobes.

Mousse porte plainte aujourd’hui contre Mohamed SELHAMI, directeur de la publication de MarocHebdo, en raison de la Une homophobe de son numéro du 12 juin 2015.

MarocHebdo titrait le 12 juin 2015 « Faut-il brûler les homos ? », interrogation accompagnée du commentaire « Le ministère de la santé appelle à la dépénalisation de l’homosexualité au Maroc. Certes, c’est un droit individuel. Mais, quid de la morale et des valeurs religieuses ? ».

Le titre « Faut-il brûler les homos ? » implique que cette question puisse faire l’objet d’un débat et d’une réponse positive. Cette interrogation légitime ainsi l’opinion selon laquelle les homosexuels devraient être brûlés du simple fait de leur orientation sexuelle. Elle contribue ainsi à entretenir un sentiment de haine, voire incite à commettre des actes de violence, à l’encontre des homosexuels.

« Demander si la mort d’un groupe de personnes est souhaitable est inadmissible et illégal, a déclaré Etienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse. De tels propos doivent faire l’objet d’une sanction, afin d’éloigner de nos démocraties l’idée de renvoyer les gays dans des camps de concentration comme cela a été le cas pendant la Seconde Guerre mondiale ».

MarocHebdo publiait déjà le 2 novembre 2012 un numéro intitulé « Le péril noir », n’hésitant pas à provoquer des sentiments de haine xénophobes pour attirer l’attention du lectorat.

Contact presse :
Etienne Deshoulières – Avocat au barreau de Paris
Tél. : 0679691866
cabinet@deshoulieres-avocats.com
www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news