Pièges sur Hornet à Orléans : Mousse se constitue partie civile aux côtés des deux victimes

Communiqué de presse. Paris, le 14/03/2018.

Mousse se constitue partie civile pour des violences homophobes commises en réunion au mois de juillet dernier. Les auteurs de l’agression avaient tendu un piège aux deux victimes sur le site de rencontre Hornet afin de les passer à tabac.

Dans l’après-midi du 16 juillet 2017, Aykut Soylu a fixé deux rendez-vous distincts à deux jeunes hommes rencontrés sur l'appli de rencontre gay Hornet. 

A l’heure prévue du rendez-vous, Aykut Soylu s’est rendu à l’endroit indiqué avec un groupe d’autres personnes. Lesdites personnes ont frappé au visage et au corps le premier jeune homme. Les services de police sont intervenus sur les lieux du délit afin de maîtriser le groupe.

Cependant, certains membres du groupe ont réussi à s’échapper afin d’aller à la rencontre du second jeune homme qui patientait au lieu du second rendez-vous. Ils l’ont alors frappé au visage et au corps avant que les services de police d’ores et déjà présents sur les lieux ne viennent les maîtriser.

Malgré deux plaintes déposées par les deux jeunes hommes agressés, le Procureur de la République d’Orléans a classé sans suite ces deux affaires.

Mousse se constitue partie civile aujourd'hui contre Aykut Soylu, afin qu'une enquête soit menée par un juge d'instruction dans ce dossier. Ces faits reflètent la réalité des violences commises à l’encontre des homosexuels en France.

 

Contact presse :
Etienne Deshoulières
Avocat au barreau de Paris
www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news