Peine de prison contre l’agresseur du secrétaire général de Stop Homophobie

Communiqué de presse. Paris, 10/01/2021.
Khalid Boucham a été condamné, pour ses faits d’agression envers Terrence Katchadourian, à une peine de 5 mois de prison avec sursis probatoire, une interdiction d’entrer en contact avec la victime et une obligation de soins, ainsi qu’à verser 3700 euros d’indemnités à la victime et aux associations de lutte contre les discriminations LGBT+.

errence Katchadourian, secrétaire général de Stop Homophobie, avait été agressé en raison de son orientation sexuelle, le 30 avril 2019.

Khalid Boucham, voisin des locaux de Stop Homophobie, lui avait assené un coup de poing au visage, après lui avoir dit « défenseurs de PD, tarlouzes ». Poursuivi pour ces faits, la décision du tribunal correctionnel de Paris a finalement été rendue le 8 janvier 2021.

Khalid Boucham est condamné à une peine de prison de 5 mois avec sursis probatoire, une obligation de soins et une interdiction d’entrer en contact avec Terrence Katchadourian. Il devra également indemniser la victime et les associations qui se sont constituées parties civiles à ses côtés, dont l’association Mousse, au titre du préjudice et de frais engagés dans les poursuites.

Selon Me Etienne Deshoulières, avocat de l’association : « Cette agression s’inscrit dans un contexte général de haine et de violences homophobes. 7 personnes LGBT sur 10 ont mis en place des stratégies d’invisibilité dans leur vie quotidienne pour éviter les agressions. Plus de la moitié des personnes LGBT ont déjà été agressées au cours de leur vie.».

C’est une nouvelle victoire pour l’association Mousse, dans cette lutte quotidienne contre les discriminations. Les agressions homophobes font perdurer un sentiment de mal-être et de crainte pour les personnes LGBT, pouvant parfois aller jusqu’au suicide, et c’est ce que les associations tentent de vaincre. La défense des droits de l’Homme est un combat de chaque jour, et la haine n’y a certainement pas sa place. C’est la raison pour laquelle Mousse s’était constituée partie civile aux côtés de Terrence Katchadourian, pour que les personnes LGBT puissent se déplacer librement, sans redouter d’atteinte à leur intégrité physique.