Police, armée, pompier : Stop aux exclusions liées au VIH !

Communiqué de presse. Paris, 30/09/2020.

Les associations Mousse, Stop Homophobie, ELCS, Adheos, FLAG! et Familles LGBT demandent officiellement au ministre des Armées et au ministre de l’Intérieur de mettre un terme aux exclusions des personnes vivant avec le VIH de la police, de la gendarmerie, de l’armée et des pompiers !

Actuellement, les personnes atteintes du VIH sont exclues du recrutement ou renvoyées si l’administration apprend leur statut sérologique. Il s’agit d’une discrimination à raison de l’état de santé, totalement inacceptable !

Avec les derniers traitements antirétroviraux, la grande majorité des personnes séropositives vivent en bonne santé et sont tout à fait aptes à servir comme policier, pompier, gendarme ou militaire. Mieux, les dernières études montrent que les personnes vivant avec le VIH avec charge virale indétectable ne peuvent pas transmettre le VIH en cas de projection de sang (1).

Il n’y a donc aucun risque à ce que ces personnes fassent parties des forces de l’ordre. Les exclure, c’est discriminer sans raison des personnes vivant avec le VIH. Le défenseur des droits, la Halde et un rapport parlementaire ont dénoncé cette injustice flagrante.

Le ministre des Armées et le ministre de l’Intérieur peuvent très facilement mettre un terme à ces discriminations. Il leur suffit d’abroger les arrêtés qui instituent l’exclusion des personnes vivant avec le VIH (2).


Signer la pétition pour demander de mettre un terme aux discriminations liées au VIH au sein de la police, de la gendarmerie, de l’armée et des pompiers !

SIGNEZ LA PETITION


Contact presse :
Etienne Deshoulières, avocat au barreau de Paris
0177628203 – www.deshoulieres-avocats.com


(1) Consultez en ligne les positions de l’OMS et de l’ONU.
(2) Ministre de l’Intérieur : arrêtés du 12/09/2016, 06/05/2000, 02/08/2010 et 20/12/2012 ; Ministre des Armées : arrêtés du 20/12/2012 et 10/07/2017, instruction n°2100/DEF/DCSSA/AST/AME