Jean-Marie Le Pen sera jugé en appel le 27 juin à 13h30 pour propos homophobes

Communiqué de presse - Paris, 25/06/2019

Jean-Marie Le Pen comparaîtra en appel le 27 juin 2019 à 13h30 devant la 7chambre de la Cour d’appel de Paris suite à la décision Tribunal correctionnel de Paris qui l’avait condamné le novembre dernier pour insultes et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle.

 

Jean-Marie Le Pen comparaitra le 27 juin à 13h30 devant la 7e chambre de la Cour d’appel de Paris suite à la décision du Tribunal correctionnel qui l’avait condamné le 28 novembre 2018 pour insultes et incitation à la haine en raison de l’orientation sexuelle.

Le Tribunal correctionnel de Paris avait en effet estimé que les critiques de l’ex-président du Front national vis-à-vis de l’homosexualité constituaient des critiques non pas seulement à l’encontre du concept de l’homosexualité, mais aussi des personnes homosexuelles elles-mêmes sans qu’il n’y ait de distinction à faire entre comportement sexuel et orientation sexuelle.

En mars 2016, Jean-Marie Le Pen déclarait sur son site internet que « L’abaissement des règles morales est une constante d’une société décadente, et je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse… interdites, mais tout de même, dans l’exaltation de l’homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l’enfance et la jeunesse. »

Plus tard, en décembre 2016, il expliquait au Figaro que  « Les homosexuels, c’est comme le sel dans la soupe, si y’en a pas assez c’est un peu fade, si y’en a trop c’est imbuvable. »

Ces propos attaqués par Mousse le 23 décembre 2016 avaient valu à Jean-Marie Le Pen une condamnation à 800 euros d’amendes et 11000 euros d’indemnité. Pour cette procédure en appel, Mousse réclame contre l’ex-président du FN 6000 euros de dommages et intérêts ainsi que 3000 euros au titre des frais de procédure en appel.

Pour Étienne Deshoulières, avocat de l’association « les propos de Jean-Marie Le Pen sont intolérables, ils constituent une provocation à la haine d’autrui, mais aussi à la haine de soi qui pousse des jeunes homosexuels au rejet de leur orientation sexuelle et à l’isolement. »

 

 

Contact presse :

Etienne Deshoulières – Avocat au barreau de Paris

Tél. : 0177628203 - cabinet@deshoulieres-avocats.com

www.deshoulieres-avocats.com


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news