Pour Noël, Mousse offre à Jean-Marie Le Pen une plainte au pénal pour homophobie !

Mousse porte plainte aujourd’hui contre Jean-Marie Le Pen pour provocation à la haine et à la violence à l’égard d’un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle.

Le 18 mars 2016, alors qu’il était interrogé sur les affaires de pédophilie dans l’Eglise catholique, Jean-Marie Le Pen a affirmé que « l'abaissement des règles morales est une constante d'une société décadente, et je crois que la pédophilie, qui a trouvé ses lettres de noblesse... interdites, mais tout de même, dans l'exaltation de l'homosexualité, met en cause toutes les professions qui approchent l'enfance et la jeunesse ».

Le 21 décembre 2016, interrogé par des journalistes du Figaro sur la représentation des homosexuels au sein du Front National, Jean-Marie Le Pen a déclaré que « les homosexuels c’est comme le sel dans la soupe, si y’en a pas assez c’est un peu fade, si y’en a trop c’est imbuvable ».

Pour Me Etienne Deshoulières, avocat de l’association Mousse, « Les propos de Jean-Marie Le Pen sont intolérables. Ils confortent les racistes et les homophobes dans leur position sociale et discursive ».

Dans le discours de Jean-Marie Le Pen, les homosexuels sont tantôt des pédophiles, tantôt à des condiments, mais ils sont toujours déconsidérés. L’homophobie et le racisme ne sont pas des stratégies de communication politique. Ce sont des circonstances aggravantes d’infractions pénales !

Jean-Marie Le Pen a déjà fait l’objet de nombreuses condamnations pour appel à la haine. C’est pourquoi Mousse a décidé de porter plainte aujourd’hui à son encontre, afin qu’une sanction exemplaire lui soit infligée.

 

Télécharger la plainte contre Jean-Marie-Le Pen pour homophobie 

 


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news