« Les pédés, j’ai rien contre eux, sauf qu’ils sont un peu pervers » : Mousse se constitue partie civile contre Marcel Campion

"Vous savez le truc qu'ils se mettent dans le fion, pour les pervers là." Mousse dépose plainte avec constitution de partie civile contre Marcel Campion pour injures homophobes.

Lors d’une réunion publique organisée à Saint-Ouen le 27 janvier 2018 par sont mouvement politique « Paris Libéré », Marcel Campion a tenu les propos homophobes suivants :

«Pour Noël, il y a deux ans, il avait fait un grand arbre de Noël, place Vendôme, là où il y a les riches. L'arbre de Noël représentait un plug anal. Vous savez le truc qu'ils se mettent dans le fion, pour les pervers là. A Noël, c'est bien pour les enfants là. (…) Moi, j’ai rien contre les homos, d’habitude, je dis les "pédés", mais on m’a dit hier qu’il fallait plus que je dise ça. Donc je ne dis plus les pédés, je dis les homos. J’ai rien contre eux, sauf qu’ils sont un peu pervers. (…) Bon bref on va arrêter de parler des pédés, euh des homos. »

Ces propos ont été filmés et publiés sur le site internet du Journal du Dimanche le 22 septembre 2018. La vidéo est accessible à l’adresse suivante : https://www.lejdd.fr/politique/video-quand-marcel-campion-tient-des-propos-homophobes-en-pleine-reunion-publique-3762161.

Ces propos sont constitutifs du délit d’injure publique envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle. L’association Mousse a donc déposé plainte et s’est constituée partie civile.


Donner de l'Argent Donner de l'Echo Donner de l'Amour

se connecter

recevoir les news